Fenêtre de l'éditeur de bibliothèques de types

De Appmethod Topics
Aller à : navigation, rechercher

Remonter à Menu Voir

Voir > Bibliothèque de types

Vous permet d'examiner et d'effectuer des modifications à une bibliothèque de types. Une nouvelle fonctionnalité de 2009 est l'addition d'un nouveau type de fichier pour les bibliothèques de types : le fichier .ridl. L'éditeur de bibliothèques de types affiche et enregistre les bibliothèques de types dans le format texte RIDL (Restricted Interface Definition Language) de marque déposée. Lorsque vous créez un objet COM, l'éditeur de bibliothèques de types génère automatiquement la syntaxe RIDL nécessaire. Toutes les modifications effectuées dans l'éditeur sont reflétées dans la classe d'implémentation correspondante (si elle a été créée en utilisant un expert). La bibliothèque de types est aussi enregistrée sous un fichier .tlb quand vous construisez ou enregistrez votre projet.

La commande Voir > Bibliothèque de types n'est disponible que pour les projets contenant une bibliothèque de types. Les divers experts COM de la page ActiveX ajoutent automatiquement une bibliothèque de types au projet lorsqu'ils créent un objet COM.

Une bibliothèque de types créée par les experts sur la page ActiveX est représentée dans le Gestionnaire de projets sous la forme d'un fichier .ridl. Vous pouvez double-cliquer sur le fichier .ridl pour ouvrir l'éditeur de bibliothèques de types. Pour visualiser un fichier .tlb (comme celui créé en dehors de Appmethod) en mode lecture seule, utilisez l'explorateur de bibliothèques de types.

GenTLB.exe

Quand vous enregistrez ou construisez votre projet, le compilateur de bibliothèques de types (GenTLB.exe) génère le fichier bibliothèque de types réel (.tlb). Quand vous compilez ou construisez par la suite en utilisant les commandes de l'EDI, c'est l'EDI (et pas GenTLB.exe) qui crée le fichier .pas ou .cpp.

Remarque : Si vous compilez ou construisez hors de l'EDI, il est alors possible que votre fichier .tlb soit désynchronisé du fichier .pas ou .cpp. Pour garantir que votre fichier .tlb reste synchronisé avec le fichier .pas ou .cpp, utilisez l'EDI pour la compilation et la construction de votre projet.

Fenêtre de l'éditeur de bibliothèques de types

La fenêtre Editeur de bibliothèques de types affiche le fichier .ridl.

La fenêtre a trois onglets situés sur le bord inférieur de la fenêtre :

  • La page Code affiche le code .ridl (Restricted Interface Definition Language). Vous pouvez éditer le code RIDL sur cette page.
  • La page Conception est la fenêtre principale de l'éditeur de bibliothèques de types. Les onglets de la page Conception vous permettent d'examiner la bibliothèque de types, et les champs de cette page vous permettent de changer les propriétés des éléments de la bibliothèque de types.
  • La page Historique affiche l'historique de la bibliothèque de types (voir Gestionnaire de l'historique).

Onglets de la page Conception : La page Conception est la fenêtre Editeur de bibliothèques de types réelle. Les divers onglets qui apparaissent sur le bord supérieur de la fenêtre affichent des détails sur l'élément de bibliothèque de types actuellement sélectionné dans le volet liste des objets. Les onglets qui sont présents varient selon l'élément sélectionné dans le volet liste des objets. Par exemple, voici quelques uns de ces onglets :

  • La page Attributs liste les informations de type pour l'objet sélectionné dans le volet liste des objets. .
  • La page Paramètres affiche les paramètres de la méthode sélectionnée dans le volet liste des objets.
  • La page Indicateurs liste les indicateurs associés à l'élément actuellement sélectionné.
  • La page Utilise liste les bibliothèques de types qui dépendent de la bibliothèque de types sélectionnée.

Tous les onglets sont décrits plus en détail plus loin dans cette rubrique.

Barre d'outils

Utilisez les boutons de la barre d'outils pour créer les éléments de la bibliothèque de types, actualiser l'implémentation, recenser la bibliothèque de types et sauvegarder le fichier RIDL sous un fichier .tlb. Voir Barre d'outils.

Volet liste des objets

Chaque instance d'un type d'information dans la bibliothèque de types en cours apparaît dans la liste des objets, représentée par une icône unique. Sélectionnez une icône pour voir ses pages de données affichées dans le volet des informations, à droite.

Page Code du fichier .ridl

Contient les déclarations relatives à l'élément actuellement sélectionné dans le code RIDL (Restricted Interface Definition Language). Vous pouvez utiliser cette page pour revoir toutes les informations de type en même temps, ou entrer vos modifications plus rapidement qu'en utilisant les autres pages.

Par exemple, vous pouvez utiliser la commande Chercher > Remplacer pour changer les valeurs par défaut des paramètres - ce qui serait d'une autre façon fastidieux à faire.

Page Conception du fichier .ridl

C'est la fenêtre principale de l'éditeur de bibliothèques de types. Affiche les détails relatifs à l'élément actuellement sélectionné dans le volet liste des objets. Sur la page Conception, vous pouvez définir ou effacer des options, et spécifier ou sélectionner des valeurs pour des propriétés spécifiques.

Vous pouvez utiliser la barre d'outils dans la partie supérieure de la fenêtre du fichier .ridl pour créer de nouveaux éléments dans la bibliothèque de types, comme des interfaces, des méthodes, des propriétés, et ainsi de suite. Voir Barre d'outils.

Les divers onglets situés dans la partie supérieure de la page Conception (décrits plus loin dans cette rubrique) affichent différents types d'informations associées à l'élément actuellement sélectionné dans le volet liste des objets.

Page Historique du fichier .ridl

Affiche le Gestionnaire de l'historique.

Page Attributs

Liste les informations de type associées à l'objet actuellement sélectionné dans le volet liste des objets. Vous pouvez utiliser les contrôles pour éditer ces valeurs. Les attributs qui apparaissent sont spécifiques à l'élément sélectionné.

Elément Description

Nom

Un nom descriptif pour la bibliothèque de types. Il ne doit pas contenir d'espace, ni de signe de ponctuation.

GUID

L'identificateur globalement unique sur 128 bits de l'interface de la bibliothèque de types (un descendant de ITypeLib).

Emplacement recensé

Emplacement de la bibliothèque de types recensée dans votre système.

Version

Une version particulière de la bibliothèque, dans les cas où il existe plusieurs versions de la bibliothèque. C'est soit une paire d'entiers décimaux séparés par un point, soit un entier décimal unique. Le premier des deux entiers représente le numéro de version majeur, le second le numéro de version mineur. Si un seul entier est utilisé, il représente le numéro de version majeur. Les numéros de version majeur et mineur sont des entiers courts non signés, compris entre 0 et 65535, bornes incluses.

LCID

L'identificateur local décrivant la langue nationale unique utilisée pour toutes les chaînes de texte de la bibliothèque de types et de ses éléments.

DispID

Le numéro d'identificateur de répartition de l'interface. Identifie un membre particulier d'une interface/dispinterface. L'identificateur DispID est utilisé par les clients lors de l'invocation des membres d'un objet automation.

Offset V-Table

Apparaît seulement pour les propriétés à l'intérieur d'une interface. Indique l'ordre de la propriété.

Chaîne d'aide

Une brève description de la bibliothèque de types. Utilisée avec Contexte d'aide pour fournir l'aide en tant que fichier d'aide. Cette chaîne est mappée sur le contexte d'aide lors de la création du fichier d'aide.

Contexte d'aide

L'ID de contexte d'aide pour l'aide principale de la bibliothèque de types. Cet ID identifie la rubrique d'aide dans le fichier d'aide.

Contexte de chaîne d'aide

Pour les DLLs d'aide, l'ID de contexte d'aide de l'aide principale de la bibliothèque de types. Utilisé avec DLL de chaîne d'aide pour fournir l'aide en tant que DLL distincte.

Fichier d'aide

Le nom du fichier d'aide (.chm ou .hlp) associé à la bibliothèque de types, le cas échéant.

DLL de chaîne d'aide

Le nom entièrement qualifié de la DLL utilisée pour l'aide, le cas échéant.



Remarque : L'éditeur de bibliothèques de types supporte deux mécanismes pour la fourniture de l'aide. Le mécanisme d'aide traditionnel, où un fichier d'aide Windows standard a été créé pour la bibliothèque, ou une DLL distincte qui contient l'aide (en vue de la localisation). Vous devez fournir le fichier d'aide auquel s'appliquent les attributs d'aide.

Page Indicateurs

Liste les divers attributs modifiant l'objet décrit sur la page Attributs. Cette page est seulement disponible pour certains éléments.

Certains éléments de la bibliothèque de types ont des indicateurs qui vous permettent d'activer ou de désactiver certaines caractéristiques ou capacités implicites. La page Indicateurs contient plusieurs cases à cocher qui vous permettent d'activer ou de désactiver ces indicateurs.

Page Implémente

Disponible seulement quand une CoClasse est sélectionnée dans le volet Liste des objets. Liste les interfaces implémentées par la CoClasse. Utilisez cette page pour modifier les interfaces associées à l'objet ou pour modifier leurs propriétés.

Elément Description

Interface

Nom d'une interface ou d'une dispinterface supportée par la CoClasse. Notez que le nom des interfaces et des dispinterfaces est assigné sur la page Attributs quand l'interface est sélectionnée.

GUID

L'identificateur globalement unique pour l'interface. Cette colonne est présentée à titre d'information : sa valeur ne peut être changée.

Source

Indique si l'interface fonctionne en tant que source d'événement. Si c'est la cas, la CoClasse n'implémente pas l'interface. En revanche, les clients implémentent l'interface et la CoClasse les appelle en utilisant cette interface lors du déclenchement d'événements.

Par défaut

Indique que l'interface ou la dispinterface représente l'interface par défaut. C'est l'interface renvoyée par défaut quand une instance de la classe est créée. Une CoClasse peut avoir deux membres par défaut au plus. L'un représente l'interface primaire, et l'autre une dispinterface facultative qui sert de source d'événements.

Restreint

Empêche que l'élément soit utilisé par un programmeur. Une interface ne peut avoir à la fois les attributs Restreint et Par défaut.

VTable

Indique si les méthodes d'interface peuvent être appelées via une VTable (par opposition aux appels IDispatch). Cette colonne est présentée à titre d'information : sa valeur ne peut être changée.



Page Paramètres

Disponible seulement quand une propriété ou une méthode est sélectionnée dans le volet Liste des objets. Elle vous permet de définir les paramètres et les valeurs de retour pour les méthodes (notamment les méthodes d'accès aux propriétés).

Elément Description

Nom

Représente le nom du paramètre. Vous pouvez éditer la valeur directement.

Type

Représente le type de données du paramètre. Sélectionnez un type disponible dans la liste déroulante apparaissant quand vous cliquez dans la colonne Type.

Valeur par défaut

Spécifiez une valeur par défaut pour un paramètre facultatif en la tapant dans la colonne. Tous les paramètres qui suivent doivent être facultatifs. Tous les paramètres facultatifs précédents doivent aussi avoir une valeur par défaut. Quand vous travaillez dans Pascal Objet, les IDs de région sont spécifiés en utilisant un spécificateur de type de paramètre TLCID. Dans IDL, cela est spécifié au moyen d'un modificateur de paramètre.



Page Utilise

Disponible seulement quand la bibliothèque de types est sélectionnée dans le volet Liste des objets. Liste les autres bibliothèques de types contenant des définitions dont dépend la bibliothèque sélectionnée.

Pour ajouter une dépendance, cochez la case sur la gauche du nom de la bibliothèque de types. Les définitions de cette bibliothèque peuvent alors être utilisées par la bibliothèque principale. Si la bibliothèque de types que vous voulez ajouter n'est pas dans la liste, cliquez avec le bouton droit et choisissez Afficher toutes les bibliothèques de types.

Pour retirer une dépendance, décochez la case sur la gauche du nom d'une bibliothèque de types.

Pour voir l'une des autres bibliothèques de types, sélectionnez cette bibliothèque de types, cliquez avec le bouton droit et choisissez Voir la bibliothèque de types.

Page COM+

Utilisez cette page pour modifier l'attribut de transaction d'un objet transactionnel que vous allez installer avec MTS, ou pour modifier les attributs COM+ d'une CoClasse que vous allez installer avec COM+.

Vous pouvez aussi utiliser cette page pour les objets Automation qui n'ont pas été créés par l'expert Objet transactionnel : cela agit sur la façon dont l'EDI les installe dans les packages MTS ou les applications COM+. Cependant, les objets non créés avec l'expert n'incluent pas automatiquement le support de IObjectControl. Cela signifie qu'ils ne sont pas notifiés de l'activation et de la désactivation (et, de ce fait, n'ont pas d'événements OnActivate et OnDeactivate). Ils ne possèdent pas non plus de propriété ObjectContext. Vous devez donc obtenir le contexte d'objet en appelant la fonction globale GetObjectContext.

Remarque : Seul l'attribut Modèle de transaction est utilisé lors de l'installation dans un package MTS, toutes les autres définitions sont ignorées. Si vous prévoyez d'installer l'objet sous MTS, ce doit être un objet Automation sur un serveur en processus (DLL).

Avertissement : Les attributs que vous spécifiez sur la page COM+ sont codés en tant que données personnalisées dans la bibliothèque de types. Ces données ne sont pas reconnues en dehors de Object Pascal. Par conséquent, cette page n'a d'effet que si vous installez l'objet transactionnel depuis l'EDI. Si vous déployez votre objet d'une autre manière, ces valeurs doivent être explicitement définies en utilisant l'explorateur MTS ou le gestionnaire de composants COM+.

Elément Description

Synchronisation d'appels

COM+ seul : Détermine comment l'objet participe aux activités. Fournit un support de la synchronisation complémentaire de celui fourni par le modèle de thread.

Modèle de transaction

Spécifie l'attribut de transaction, indiquant comment l'objet participe aux transactions. Les valeurs possibles varient selon que l'objet est déployé sous MTS ou sous COM+. Notez que si l'attribut de transaction indique que les transactions sont supportées, Activation Just In time doit être active.

Pooling d'objets

COM+ seul : Détermine si les instances d'un objet peuvent être mises en pool. Lorsque vous activez Pooling d'objets, il vous incombe de garantir que l'objet est sans état.

Délai maxi de création

COM+ seul : Détermine combien de temps, en millisecondes, un objet reste dans le pool des objets avant d'être libéré.

Autoriser abonnés Inproc

Applicable seulement quand la CoClasse représente un objet événement COM+. Détermine si les applications en processus peuvent se recenser comme clients de l'objet événement.

Déclencher en parallèle

Ne s'applique que lorsque la CoClasse représente un objet d'événement COM+. Détermine si COM+ déclenche les événements en parallèle (sur plusieurs threads) ou un par un (sur le même thread).

Voir aussi