Expressions régulières

De Appmethod Topics
Aller à : navigation, rechercher

Remonter à Référence EDI


Les expressions régulières sont des chaînes de recherche dans lesquelles certains caractères (les symboles) ont une signification particulière. Appmethod reconnaît les symboles suivants dans les expressions régulières :

Caractère Description
^ Un accent circonflexe placé au début d'une chaîne correspond au début d'une ligne.
$ Le signe dollar placé à la fin de l'expression correspond à la fin d'une ligne.
. Un point correspond à une instance unique de n'importe quel caractère. Par exemple, b.t correspond à bot et bat, mais pas à boat.
? Un point d'interrogation placé après un caractère ou un groupe de caractères correspond à zéro occurrence ou à une occurrence de ce caractère ou de ce groupe de caractères. Par exemple, bo?t correspond à bt et à bot.
* Un astérisque placé après un caractère ou un groupe de caractères correspond à un nombre quelconque d'occurrences de ce caractère ou de ce groupe de caractères, y compris zéro occurrence. Par exemple, bo*t correspond à bt, bot et boot.
+ Un signe plus placé après un caractère ou un groupe de caractères correspond à un nombre quelconque d'occurrences de ce caractère ou de ce groupe de caractères, avec au moins une occurrence. Par exemple, bo+t correspond à bot et boot, mais pas à bt.
| Une barre verticale permet de trouver chacune des expressions placées d'un côté de la barre verticale. Par exemple, bar|car correspond à bar ou car.
[ ] Les caractères placés entre crochets permettent de trouver l'un des caractères placés entre crochets, mais pas les autres. Par exemple [bot] permet de trouver b, o ou t.
[^] Un accent circonflexe placé au début d'une chaîne entre crochets signifie SAUF. Ainsi, [^bot] permet de trouver n'importe quel caractère à l'exception de b, o ou t.
[-] Un trait d'union placé à l'intérieur des crochets indique une plage de caractères. Par exemple, [b-o] permet de trouver n'importe quel caractère situé entre b et o.
{ } Les accolades permettent de regrouper des caractères ou des expressions. Les groupes peuvent être imbriqués dans la limite maximale de 10 groupes par modèle. Pour le remplacement, on fait référence aux groupes par une barre oblique inverse et un nombre indiquant la position dans l'expression "Chercher", en commençant par 0. Par exemple, supposons que vous deviez effectuer une opération de recherche et de remplacement, telle que Chercher : {[0-9]}{[a-c]*}, et Remplacer : NUM\1, la chaîne 3abcabc sera remplacée par NUMabcabc.
( ) Les parenthèses sont une alternative aux accolades ({ }) et ont le même comportement.
\ Une barre oblique inverse avant un caractère générique indique à l'éditeur de code de traiter ce caractère littéralement et non comme un caractère générique. Par exemple, \^ correspond à ^ et n'indique pas le début d'une ligne.


Si vous activez Expressions régulières BRIEF, vous pouvez utiliser les symboles des expressions régulières BRIEF dans vos expressions régulières, à la place des symboles du tableau ci-dessus. Pour activer les expressions régulières BRIEF, sélectionnez Outils > Options > Options de l'éditeur et cochez l'option "Expressions régulières BRIEF". Les symboles BRIEF suivants peuvent être utilisés :

Caractère Description
^ Un accent circonflexe placé au début d'une chaîne correspond au début d'une ligne.
< Le signe "inférieur à" placé au début d'une chaîne correspond au début d'une ligne.
% Le signe pourcentage placé au début d'une chaîne indique le début d'une ligne.
$ Le signe dollar placé à la fin de l'expression correspond à la fin d'une ligne.
> Le signe "supérieur à" placé à la fin de l'expression correspond à la fin d'une ligne.
? Un point d'interrogation correspond à n'importe quel caractère unique. Voir . (point).
@ Un signe arobase, @, placé après un caractère ou un groupe de caractères correspond à un nombre quelconque d'occurrences de ce caractère ou de ce groupe de caractères, y compris zéro occurrence. Par exemple, bo@t correspond à bt, bot et boot.
* Un astérique placé après un caractère ou un groupe de caractères correspond à un nombre quelconque d'occurrences de ce caractère ou de ce groupe de caractères, avec au moins une occurrence. Par exemple, bo*t correspond à bot et boot, mais pas à bt.
+ Un signe plus placé après un caractère ou un groupe de caractères correspond à un nombre quelconque d'occurrences de ce caractère ou de ce groupe de caractères, avec au moins une occurrence. Par exemple, bo+t correspond à bot et boot, mais pas à bt.
| Une barre verticale permet de trouver chacune des expressions placées d'un côté de la barre verticale. Par exemple, bar|car correspond à bar ou car.
[ ] Les caractères placés entre crochets permettent de trouver l'un des caractères placés entre crochets et aucun autre. Par exemple [bot] permet de trouver b, o ou t.
[^] Un accent circonflexe placé au début d'une chaîne entre crochets signifie SAUF. Ainsi, [^bot] permet de trouver n'importe quel caractère à l'exception de b, o ou t.
[~] Un tilde placé au début d'une chaîne entre crochets signifie SAUF. Ainsi, [~bot] permet de trouver n'importe quel caractère à l'exception de b, o ou t.
[-] Un trait d'union placé à l'intérieur des crochets indique une plage de caractères. Par exemple, [b-o] permet de trouver n'importe quel caractère situé entre b et o.
{ } Les accolades permettent de regrouper des caractères ou des expressions. Les groupes peuvent être imbriqués dans la limite maximale de 10 groupes dans un seul modèle.
\ Une barre oblique inverse avant un caractère générique indique à l'EDI de traiter ce caractère littéralement et non comme un caractère générique. Par exemple, \^ correspond à ^ et n'indique pas le début d'une ligne.

Voir aussi

Exemples de code